Bruiteur pour gilet stabilisateur




Un bruiteur pour la sécurité

Communiquer en plongée de nuit

En plongée il peut être utile d’attirer l’attention des autres plongeurs sur un intérêt particulier ou bien encore sur un danger immédiat (fil de pêche, ferraille, etc…). Si en journée quelques gestes peuvent éventuellement faire l’affaire, en plongée de nuit cela devient très insuffisant. Il faut donc trouver un moyen plus efficace de communiquer sans qu’il soit besoin d’investir dans de couteux masques intégraux équipés en émetteur récepteur radio.

La première solution peut être d’emporter une torche puissante à faisceau étroit. Le trait de lumière arrivera facilement à percer l’eau sur une assez grande distance même si elle est relativement chargée en particules. Ce type de lampe fait d’ailleurs un excellent pointeur en plongée de jour pour désigner aux autres plongeurs un point à observer ou pour fouiller les trous dans les rochers. Inconvénient principal, cela fait une lampe de plus à véhiculer. Cette lampe apporte encombrement et poids supplémentaire. De plus, elle impose un entretien post plongée de la lampe elle-même ou de ses batteries.

La deuxième solution est à mon avis bien plus pratique sans être trop onéreuse. Il s’agit d’équiper le gilet stabilisateur d’un petit instrument très léger, un bruiteur, que l’on place entre le gilet et le tuyau de gonflage comme on le voit sur la photo ci-dessous.

Bruiteur monté

Comment fonctionne un bruiteur

Lorsque le plongeur appuie sur le bouton poussoir du bruiteur, un filet d’air entraine une bille ou un piston qui vient taper à une certaine fréquence contre une membrane métallique. Les chocs produisent une vibration puissante et donc un son bien audible sous l’eau pour être entendu sur une dizaine de mètres autour du plongeur.

Bruiteur seul

Entretien du bruiteur

Cet outil ne nécessite aucun entretien particulier à part un bon rinçage. On pourra éventuellement le laisser tremper de temps en temps dans une solution d’eau vinaigrée qui empêchera la formation de cristaux de sel et de calcaire. C’est un instrument particulièrement efficace pour appeler à l’aide en plongée de nuit quand d’un seul coup on se rend compte qu’on ne voit plus personne autour de soi. Il est même possible de convenir d’un code de communication en jouant sur des bips longs ou courts. Pour ma part je considère ce bruiteur comme un instrument de sécurité indispensable, même en plongée de jour.

Osez vous équiper

Il est regrettable que des prix abusifs dissuadent parfois les plongeurs débutants de s’en équiper.Alors si vous avez quelques dizaines d’euros, allez-y, il en existe plusieurs modèles. Attention, orientez votre choix vers un bruiteur qui montrera une fabrication robuste au niveau du bouton de commande. C’est bientôt Noël, profitez-en pour vous le faire offrir, vous ne le regretterez pas, soyez en certains.

Si cet article vous a plu, vous pourriez être aussi intéressé par:

Équiper son masque en verres correcteurs

Le matériel en plongée de nuit


Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *