VOYAGES



Mes photos et mes films de vacances

Mérou Corse des îles Cerbicales août 2014 corse

Cette page est sans doute hors sujet par rapport à la plongée de nuit, mais elle donnera certainement envie à ceux qui ne connaissent pas les endroits cités à aller les découvrir en plongées club ou bien en vacances d’été, histoire de réussir quelques photos et films de vacances.
___________________________________________________________________________________________________________

Séjour en Corse au mois d’Aout 2017.

Les départs en vacances pour la Corse ça a quelque chose de génial, c’est rapide, à peine 1h20 en partant de Bordeaux. Bon, ça c’est en principe, mais avec Volotea on est jamais sûr de rien, surtout quand 3 vols sont programmés à quelques minutes d’intervale et qu’il n’y a que 2 guichets !!

Bref, tout ça c’est très vite oublié dès qu’on arrive à Campomoro, un petit village accueillant du golfe de Valinco, tout au bout de la presqu’île à l’ouest de Propriano.

En plongée

En face de la rue principale, sur le front de mer on tombe sur le club Torra-Plongée. Le personnel y est très sympathique et dévoué. Je commence à y être un habitué maintenant et je peux dire que les retrouvailles sont chaleureuses.

L’objectif cette année n’était pas prioritairement centré sur la plongée mais plutôt sur la détente et la ballade. Mais bon, comment résister, surtout quand l’eau est à 27° et qu’elle est claire à souhait.

Première sortie à la Petite Vallée, de l’autre côté du golfe, près de Porto-Pollo. Le paysage marin est grandiose mais pas de gros poissons pour cette première mise à l’eau. Pas grave, la lumière des lampes éclaire de mill couleurs les trous dans les rochers.

La deuxième sortie était plus sympa, après la Petite, on se retrouvait à la Grande Vallée. L’eau semblait plus claire encore que la veille, une belle occasion de faire quelques belles photos du paysage sous-marin.

Le lendemain c’était une sortie près de la tour génoise de Senetosa. Le hasard faisant bien les choses, je retrouvais Frédéric, mon binôme de Bordeaux, qui venait d’arriver avec sa petite famille. Les rochers plongent ici à pic, pourtant j’étais surpris de ne pas y trouver de grandes gorgones. Peu de gros poissons là aussi, dommage. On a pu prendre un petit casse-croûte très sympa à un petit embarcadère bien abrité où de nombreux bateaux de plaisance viennent mouiller dans une eau cristalline.

Frédéric tenait absolument à faire une sortie aux Cathédrales, un autre site près de Porto-pollo. Là c’est un régal pour les yeux: le paysage sous-marin est grandiose et la faune autant variée que nombreuse. Une superbe plongée avec plein de photos très sympas au retour.

Un poisson manquait pourtant à mon catalogue de prises de vues, c’était un bel hippocampe de Campomoro. C’est étonnant comment ce petit poisson à l’allure surréaliste peut passionner les gens ici comme au bassin d’Arcachon, plongeurs ou pas. J’en avait souvent entendu parlé mais je n’en avais jamais vu devant Campomoro. Je faisais donc un petit détour à faible profondeur sur les bancs de sable et les herbiers

Dernière plongée le lendemain avec le retour à la Petite Vallée. Le meilleur étant en général pour la fin, cette plongée a été vraiment géniale avec la rencontre de « Jojo » un magnifique et imposant mérou. Le mastodonte est très sociable, tant mieux, parce que ses congénères sont plutôt très timides ou peureux.

A voir dans le coin

En dehors de la plongée, Campomoro est un petit coin tranquille ou on peut randonner agréablement le long de la côte de granite rose. Une tour génoise gigantesque offre une visite pittoresque. Les rochers de granite réservent parfois des formes très suggestives. L’une d’elles m’a particulièrement impressionné, c’est une véritable statue naturelle d’environ 5 ou 6 mètres de haut, je l’ai appelée tout de suite « La Dame de Campomoro ».

Chaque soir le coin réserve aussi un spectacle grandiose avec de très beaux couchers de soleil.

Tizzano

Nous avions décidé de passer quelques jour à Tizzano un peu plus au sud. L’endroit possède une très belle plage et je comptais y faire quelques belles ballades en PMT. Malheureusement, il a fait presque tempête pendant les 3 jours que nous avions prévus de passer là.

Puisqu’il était impossible de se baigner, nous en avons profité pour visiter les sites mégalitiques locaux sur le plateau de Cauria. Une ballade très agréable au milieu des menhirs et d’un superbe dolmen.

Bonifacio.

Je n’avais pas prévu initialement de plonger à Bonifacio. Et puis je me suis dit que finalement, puisqu’il y a un club, ce serait une bonne idée de tenter une immersion dans le coin. Le hic c’est qu’au mois d’août il y a beaucoup de plongeurs en Corse. Toutes les plongées étant complètes, je m’en suis donc tenu à des randonnées en bord de falaises ou en montagne aux Aiguilles de Bavella.

Bilan

Au bilan, le Corse c’est vraiment trop bien, même s’il fait trop chaud, on y retournera certainement et je vous invite à découvrir cette ile formidable si vous n’y êtes pas encore allés.

___________________________________________________________________________________________________________

Séjour en Martinique, mars 2017.

C’est bien connu, quand on aime, on ne compte pas, et la Martinique c’est vraiment trop bien.

Sainte-Anne.

Première partie du séjour à Sainte-Anne dans le sud de l’île. L’endroit est agréable. Le village dispose de petits commerces et d’un marché où on trouve poisson et productions locales d’herbes aromatisantes, de légumes et de fruits frais.

Juste à côté du marché aux poissons on peut aller au club de plongée local: la Yatiyabel. Les gens y sont accueillants et les prix dans la normalité. On vous y propose des plongées d’exploration sur les récifs coralliens locaux ou des sorties plus lointaines comme celles du rocher du diamant ou de l’épave du Nahoon. Attention, le club accueille des groupes de plongeurs et la structure peut être vite saturée, il peut être judicieux de réserver à l’avance.

La côte caraïbe offre des plongées tranquilles pour tous niveaux. Le club assure d’ailleurs des formations, n’hésitez pas à les contacter.

Le sud de l’île regorge de magnifiques plages de sables blancs. La beauté des sites attire quantités de touristes ce qui occasionne quelques difficultés pour garer sa voiture. Pour autant, le plaisir est tellement grand de se baigner dans des paysages de rêve que cela mérite bien quelques efforts de patience.

Sainte-Luce.

Le village soutient difficilement la comparaison avec Sainte-Anne mais on y trouve par contre de nombreuses résidences et de nombreux hôtels pour se loger. La proximité des plages des Anses d’Arlet en fait une attraction touristique fréquentée.

Le front de mer est relativement rocheux, il vaut mieux y être prudent pour éviter les blessures aux pieds ou les piqûres d’oursins.

Pour plonger je suis allé à la rencontre du club Kawan Plongée. Le club est situé sur le front de mer près du ponton où est accosté leur bateau. Les gens y sont très accueillants et le matériel en très bon état.

Il est possible d’y réserver des plongées de nuit pour des groupes limités à 4 plongeurs. On vous conduit alors à l’Anse Dufour où le relief nocturne est très animés de nombreux poissons, de langoustes, de congres en pleine eau et d’autres encore. Très sympa.

Le bateau du club est spacieux, une chose bien agréable pour s’équiper. Il ne faut qu’une dizaine de minutes pour être sur les sites de plongées les plus proches. A l’étage du club, douche, sanitaire et casiers vous sont proposés

Balades et apnées.

Tout le sud de la Martinique offre de magnifiques randonnées grâce à des sentiers bien entretenus, que ce soit sur la côte atlantique ou bien caraïbe.

Pour vous régaler avec les enfants, la Petite Anse d’Arlet offre à quelques brasses seulement de la plage des rochers qui affleurent à la surface. Tout autour un grand nombre d’espèces de poissons attirent baigneurs et photographes en palmes masque et tuba. Un vrai régal pour les yeux dans ce qui ressemble presque à un aquarium géant, superbe !

Le récif de corail devant le village du Marin est vraiment un endroit magique. Le plateau dans la zone des 10 m couvre une grande surface. On y trouve de très belles associations entre coraux et éponges.

Le plateau s’enfonce jusqu’à une quarantaine de mètres. Ne pas oublier un phare puissant à faisceau large pour en profiter pleinement.


___________________________________________________________________________________________________________

Voyage en Corse en aout 2016.

Visiter la Corse doit se faire sur l’île bien sûr, mais aussi sous l’eau. Pour ces vacances d’été (bien méritées), j’avais choisi de rester quelques jours au village de Campomoro. On y trouve un petit bourg très calme, très sympa et surtout très loin de l’agitation des zones plus connues. Bref de quoi se reposer tranquillement, l’essentiel de la journée.

golfe de Campomoro Campomoro p2n

Pour le matin, c’était différent, lever assez tôt pour prendre une bonne douche au réveil, un petit dej histoire d’avoir quelque chose dans l’estomac et puis hop, rendez-vous au Club Torra-Plongée pour la sortie de 9h00.

Le club est situé juste en face de l’entrée principale du village. Il donne directement sur la plage où 2 à 3 semis rigides attendent les plongeurs. Je recommande vivement ce club dont le personnel est accueillant, aimable et compétent. Les sorties sur plusieurs sites de plongée se font en fonction de l’état de la mer mais certaines situations abritées permettent de faire toujours la sortie. Je vais mettre un lien vers le site du club sur la droite de ma page.

la sortie p2n René p2n

L’eau du golfe de Propriano est une eau claire et assez chaude. Le club dispose de plusieurs sites de plongée que je vous invite à découvrir sur leur site internet.

Trou bleu p2n belle mostelle p2n

La typologie des sites de plongée est assez différente de l’un à l’autre au niveau du relief et surtout de la faune. A condition de ne pas palmer comme un malade mais plutôt de prendre son temps à regarder dans les failles et les trous, on peut faire de très belles rencontres ou prendre de très belles perspectives sous-marines.

la faille p2n Beauté gorgones p2n

Je vous conseille pour pouvoir en profiter vraiment de vous munir avant le séjour d’une belle lampe de plongée. Je vais d’ailleurs très bientôt poster un article sur la puissance des lampes sous-marines. En furetant sur le blog vous pourrez dès maintenant trouver plusieurs articles sur le matériel d’éclairage et de photo.

Il est déjà tard, je rajouterai d’autres photo et d’autres précisions très bientôt. Pour l’instant je suis certain que vous apprécierez les photos ci-dessus.

___________________________________________________________________________________________________________

Voyage en Martinique en mars 2016.

Soleil couchant Ver marin P2N

Je rentre d’un petit voyage en Martinique avec plein de belles choses en tête. J’ai ramené aussi pas mal de petits films de plongée dont cette séquence sur l’épave Le Nahoon ( Désolé pour la petite faute dans le nom de l’épave sur le titre du film). Une sortie en mer pleine de couleurs et de souvenirs que je vous présente ci-dessous.

Les murennes sont assez petites autour du rocher du Diamant mais elles sont très agréables à filmer comme sur le petit clip que je vous propose ci-dessous.

Le Rocher du Diamant est l’un des plus beau site que je connaisse en Martinique. Le plateau qui s’étend à son Nord-est est un endroit ideal ou flaner et chercher quelques tortues en train de brouter.

La nuit est un moment de tranquillité que plusieurs poissons utilise comme nous pour dormir.

Poisson perroquet Récif de corail abimé p2n

La journée, le récif est plus vivant. Tout un tas de poissons pleins de couleurs offrent un spectacle dont on aimerait bien profiter plus logtemps

poisson coffre P2N Ange français P2N face

A gauche ci-dessus, un petit poisson-coffre pas du tout décidé à se laissé approcher. A droite deux poissons Ange-Français rencontrés sur l’épave du Nahoon à 28 m.

Dès que j’aurais un peu de temps je vous montrerai des photos et quelques clips très sympas.

______________________________________________________________________________________________________________

Voyage en corse en août 2014.

Au milieu des barracudas

Cet été j’ai eu la chance de passer une dizaine de jours sur plusieurs sites en Corse. Je vais très bientôt en faire une petite synthèse. En attendant je voudrais vous proposer un petit film sympa sur une sortie en mer le 8 août 2014 aux îles Cerbicales. C’était la première fois que je me retrouvais au milieu d’un gros banc de barracudas. Un super souvenir.

Aller, une autre petite séquence pour la forme.

Du mérou comme on en rêve


La plongée prend une tournure tout à fait différente quand au détour d’un surplomb de rocher on découvre un gros mérou. On se dit: »bon, il va s’en aller » et non, au lieu de ça il tourne la tête et décide d’aller voir de plus près l’étrange bête qui fait des bulles et qui tient à la main des choses étranges qui font tout plein de lumière. Bon, alors là, on se dit qu’on a vraiment bien fait de venir.

Plongée avec les langoustes du golfe de Sagonne.

Cela fait plusieurs fois que j’ai l’occasion de plonger avec le club Explorasub de Cargèse en Corse du Sud. L’accueil y est toujours très sympa. Cette fois-ci j’ai pu filmer quelques langoustes très colorées.

Une seule plongée cette fois, Cargèse cette année c’était pour la plage et la promenade. Le RX100 se montre discret, c’est top pour promener. Sans son caisson étanche il est tout petit, on peut le loger dans la poche, c’est génial.
________________________________________________________________________________________________________________

Week-end en Espagne en août 2014.

C’est presque devenu une habitude, avec Frédéric, mon ami plongeur, nous passons tous les étés un week-end à l’Estartit pour quelques plongées sur les îles Medes.
C’est une petite réserve marine qu’il m’a faite découvrir il y a quelques années. Les îles sont à moins de 10 minutes de bateau de l’ancien village de pêcheurs reconverti en un génial spot de plongée.
Les plongées de nuit y sont semble-t-il interdites mais rien qu’avec ce qu’on peut voir en journée il y a de quoi s’en mettre plein les yeux. C’est d’autant plus agréable que les gens y sont vraiment très sympas. Un p’tit coucou amical à tous ceux qu’on a rencontré la-bas.
Je voulais donc vous montrer cette petite séquence très colorée de gorgones filmées sur un tombant de 30 mètres sur une des îles.

Certains tombants qui plongent à plus de 20 mètres offrent de véritable petits trésors de couleurs. Voilà un exemple avec une macro faite au RX100 d’un jeune corail rouge.
Macro de corail rouge

 

Print Friendly, PDF & Email

4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *